Notre année 2018

Encore une belle année bien remplie pour Osons La Différence, des randos en Alsace et dans le sud, quelques weekend bivouac ou refuge, un trek au Népal, 4eme édition de la Joëlette’Orientation de Sophia, sortie annuelle avec des entreprises, le lancement des rando Géol’ette avec notre ami Patrice, de la plongée, quelques trails, une rando contée, … et bien plus encore. Je vous laisse parcourir notre album de souvenirs.

Osons La Différence était aussi dans les médias cette année:

On parle de nous

Janvier

Le dimanche 28 Janvier 2018, l’équipe de Osons La Différence avait rendez-vous au le lac de St Cassien pour une nouvelle journée de marche dans la joie et la bonne humeur. Le soleil était au rendez vous, une belle journée nous attendait. Nous étions à peu prés une trentaine de personnes ce jour-là, pour accompagner nos deux passagers joëlette : Sylvie et Jean Christophe.

http://www.osonsladifference.org/2018/01/rando-au-lac-de-st-cassien/

Février

Ce dimanche 18 février 2018, nous nous sommes donnés rendez-vous à 9h30 aux parking « plan de Noves » près du col de Vence.

http://www.osonsladifference.org/2018/02/rando-plan-des-noves/

Le vendredi 9 février 2018, Osons La Différence s’est vu remettre le trophée de la vie associative par la ville de Valbonne Sophia Antipolis  pour son action Joelette’Orientation de Sophia.

http://www.osonsladifference.org/2018/02/ceremonie-des-trophees-a-la-vie-associative/

Mars

Le 25 mars était le premier dimanche du printemps. Le soleil était au rendez-vous pour notre première sortie joëlette avec Noëline, Ethan et Romain.

http://www.osonsladifference.org/2018/03/le-sentier-du-loosthal-en-joelette/

Noëline et La Reine des Neige

Le samedi 24 mars l’association « Osons la différence » organisait sa première rando Géol’ette (Géologie Joëlette) en association avec le géologue Patrice Tordjmann de l’association Lithosphère !

http://www.osonsladifference.org/2018/03/geolette-06-geologie-joelette-a-maure-vieil-le-samedi-24-mars/

Avril

Nos deux pilotes du jour, Reine Joëlle et Prince Mickaël, et notre incroyable princesse Valérie, ont inauguré une des étapes du chemin des châteaux forts d’Alsace.

http://www.osonsladifference.org/2018/04/les-joelettes-et-la-vie-de-chateau/

Un petit tour à Tourrettes-sur-Loup. C’est ce que nous proposait le club de rando Alti+ en ce dimanche de printemps.

http://www.osonsladifference.org/2018/04/au-tour-de-tourrettes/

Mai

Le lundi 21 mai, Osons La Différence a été invité par Mickaël et sa famille à un jolie randonnée.

http://www.osonsladifference.org/2018/06/randonnee-joelette-a-dauendorf/

groupe

Grand soleil et températures quasi estivales pour une randonnée assez sportive avec deux joëlettes !

http://www.osonsladifference.org/2018/05/week-end-au-refuge-du-sotre-vosges/

 

Juin

Ce jeudi 28 juin 2018, l’association Osons La Différence, en partenariat avec CFM Indosuez Wealth Management, organisait une randonnée joëlette avec 3 enfants en situation de handicap.

http://www.osonsladifference.org/2018/06/indosuez2/

Afin de rencontrer Chloé, venue exprès de Toulouse pour partager une sortie joëlette avec Osons La Différence, et après l’annulation de la rando du jour au Pont des Tuves, pour cause de risque d’orage, un plan B (comme Brague, la rivière qui coule entre Châteauneuf et Antibes) était organisé dans l’urgence avec un petit groupe.

http://www.osonsladifference.org/2018/06/rando-06-le-plan-brague/

Comme chaque année depuis 4 ans, quelques sportifs de Osons La Différence participent aux Jeux de Sophia, ces épreuves sportives inter-entreprise. Cette année, 2 équipes joëlette étaient en place au départ de la course d’orientation. Autour de André nous avions Margaux, Michèle, Isabelle, Jean, Pierre, Pascal et autour de Jean-Christophe, Pierre-Henri et quelques-uns de ses collègues de Orange.

http://www.osonsladifference.org/2018/06/les-jeux-sont-faits/

Une équipe d’une vingtaine participants a pris part à la 17eme édition de la rando des Sourcesorganisée par le foyer rural de Fayence/Tourrettes.

http://www.osonsladifference.org/2018/06/aux-sources-du-bonheur/

 

Juillet

Fin Juillet, les températures grimpent, Osons La Différence en fait de même : Destination le refuge de Longon, en limite du Parc du Mercantour, à près de 2000m d’altitude.

http://www.osonsladifference.org/2018/07/courte-escapade-a-longon/

Le cri de guerre de cette journée placée sous le signe de la finale de la coupe du monde n’était pas « Allez les Bleus » mais « Allez les Oranges » !

http://www.osonsladifference.org/2018/07/rando-a-la-chatte-pendue-67/

Toutazimut a organisé un bivouac au Schneeberg avec la participation d’Osons La Différence.

http://www.osonsladifference.org/2018/07/grand-bivouac-au-schneeberg/

bivouac schneeberg

La fraîcheur du matin était agréable pour affronter la 1ère montée, facile ou un peu plus compliqué… eh oui quelle idée de dévorer deux croissants pur beurre fourrés aux amandes au petit dèj !

http://www.osonsladifference.org/2018/07/randonnee-au-guirbaden/

Septembre

Osons La Différence a osé inscrire un équipage, nous avons réussi l’exploit : partir en mode ‘course’ – soutenu dès le départ par le sourire de Marc et un peu plus loin par les encouragements de Roger – et arriver tous ensemble toujours en mode ‘course’. Tenant la joëlette presque tout le temps, nous avons résisté tout le long à passer en mode ‘rando’  et sommes très  fier d’avoir défendu le souffle court les couleurs d’Osons La Différence.

http://www.osonsladifference.org/2018/09/trail-de-tourrettes-2018/

En ce dimanche matin, rendez-vous sur le parking de Gréolières les Neiges, des joëlettes sont déjà en cours de montage. Certains réclament un café avant l’ascension et nous profitons donc du café et des viennoiseries offertes par le Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur.

http://www.osonsladifference.org/2018/09/cime-du-cheiron-rando-joelette-contee/

Osons la Différence était présent à la « Faites de la plongée » à la Gravière du Fort de Holtzheim.

http://www.osonsladifference.org/2018/09/faites-de-la-plongee/

Toutazimut et Osons La Différence se sont réunis et nous avons vécu de merveilleux moments de partage, de fous rires, de papotages, de complicité et de belles rencontres.

http://www.osonsladifference.org/2018/09/grand-bivouac-a-la-tour-de-brotsch/

Osons La Difference etait present a l’occasion de la deuxième édition du nettoyage de la forêt de Mouans-Sartoux organisée par le collectif citoyen Mouansemble dans le cadre du Worldcleanupday 2018.

http://www.osonsladifference.org/2018/09/nettoyage-citoyen-de-la-foret-avec-mouansemble-world-cleanup-day-2018/

Octobre

Il était donc prévu de nous rendre sur les hauteurs de Coursegoules, jusqu’au sommet du Vieriou en ce magnifique dimanche d’automne.

http://www.osonsladifference.org/2018/10/une-belle-viree-au-vieriou/

Superbe randonnée au Kaiserstuhl en Allemagne entre les Vosges et la Forêt Noire.

http://www.osonsladifference.org/2018/10/rando-au-kaiserstuhl/

Novembre

30 ans qu’André n’était plus monté au Heidenkopf.
Dans quelques jours, il va souffler ses 90 bougies et avec un peu d’avance sa famille lui a offert un cadeau mémorable.

http://www.osonsladifference.org/2018/11/heidenkopf-a-90-ans/

André

http://www.osonsladifference.org/2018/11/joeletteorientation-de-sophia-2018/

http://www.osonsladifference.org/2018/11/geolette-dans-le-tanneron-avec-patrice/

En Octobre-Novembre, Osons La Différence était en trek au Népal…

http://www.osonsladifference.org/2018/11/nepal-2018/

 

Rando au Heidenkopf à 90 ans

11 novembre 2018

 

30 ans qu’André n’était plus monté au Heidenkopf.
Dans quelques jours, il va souffler ses 90 bougies et avec un peu d’avance sa famille lui a offert un cadeau mémorable.
Nous sommes tous réunis au Verlorener Eck et la surprise est enfin dévoilée : une petite randonnée en joëlette vers le Heidenkopf. Premier moment d’émotion !
André est un peu timide et curieux de ce drôle d’engin et préfère pour le moment faire quelques pas sur le sentier qu’il a emprunté de nombreuses fois.
Il nous explique qu’il a installé tout autour de ce sommet 159 nichoirs, et il montait régulièrement les dimanches matin vers 6h avec son chien Floky pour les entretenir.
Finalement après quelques mètres, André s’installe dans la joëlette, le sourire aux lèvres témoignant de la joie et du bonheur de revenir en ces lieux, nous écoutons attentivement son récit. Un grand moment de partage.

André
Deuxième moment d’émotion, qui submerge chacun de nous : André retrouve son sommet et tous ses souvenirs : le grand sapin, disparu pendant la tempête de 1999, le grillage encerclant tout le Heidenkopf érigé par les Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale et qu’il a démonté avec ses amis du Club Vosgien de Rosheim. Il découvre avec joie que la table et les bancs qu’il a installés sont toujours là, mais en piteux état… André, on pourrait revenir au printemps pour tout remettre en ordre ??
Le casse-croûte est gargantuesque : cakes salés et gâteaux délicieux, préparés par Claudine, la fille d’André, le tout arrosé de vin blanc et jus de pommes artisanal.
André n’a pas grande faim mais ne refuse jamais un bon verre de vin !!
C’est la panse bien remplie que nous redescendons tranquillement vers le parking.
Les remerciements, les embrassades, les promesses de se revoir clôtureront cette journée forte en émotions !
Il est l’heure de ranger les joëlettes pour la trêve hivernale, merci à tous pour cette année 2018 riche en partage et au printemps prochain !!!

 

Merci Nadine pour le récit et les photos !

 

Toutes les photos sont là !

 

Joëlette’Orientation de Sophia 2018

Les Photos: https://photos.app.goo.gl/YuqbP8meHF5b5a2Q8

Bravo et merci à tous pour votre participation à la 4eme édition de la Joëlette’Orientation de Sophia.

 

Nous vous serions extrêmement reconnaissants de prendre quelques minutes pour remplir le questionaire de satisfaction avant le 4 décembre si possible: https://goo.gl/forms/oHbfXKVL4cUivh5r1

 

Voici le sujet tourné par Azur TV, nous vous invitons à le visionner et à le partager: https://www.azur-tv.fr/valbonne-une-course-dorientation-pour-les-non-valides/

 

L’équipe qui travaille depuis plusieurs mois à la mise en place de l’événement tient à remercier chaleureusement tous les acteurs qui ont fait de cet événement une belle réussite:

Nathalie Delong Cuny, notre fidèle marraine.

La Municipalité de Valbonne Sophia Antipolis.

 

Nos sponsors et partenaires: l’ADEME, ARM, ASTEK, BAYA AXESS, CADENCE, CGI, Clin D’Oeil FM, le CSTB, Ergo Office, Ferriol Matrat, HPE, Integra, Orange, Pôle emploi, SAP Labs France, STMicroelectronics, Supermarché Casino de Biot.

 

Les 14 équipages: ADEME / Cerema, ARM, ASTEK / Orange, CADENCE, CGI, le CSTB, Ergo Office, HappyHand, HPE, Integra, Orange, Pôle emploi, SAP Labs France, STMicroelectronics.

+ l’équipe d’animation et les résidents du Centre René Labreuil

+ l’équipe d’animation de l’APF France Handicap

+ nos amis de Osons La Différence, notamment les vaillants passagers des joëlettes.

 

Les associations : Handicap Evasion 04, le Club Alpin Nice Mercantour, VSA Orientation, Chemin des Sens, HandyJob 06, LADAPT, Petite Fleur de Lys, Exploits Sans Frontière.

 

Le traiteur La Pause de Biot, l’imprimerie Art’Plus, Volatile, Nice Matin, l’équipe de communication et les services techniques de Valbonne Sophia Antipolis, l’équipe des gardiens du gymnase de Sophia Antipolis, le Sophia Club Entreprise, Azur TV.

 

et tous les bénévoles de Osons La Différence !

 

Rendez-vous en novembre 2019 pour la 5ème édition de la Joëlette’Orientation de Sophia.

 

Vive la Joëlette, Vive la Joëlette’Orientation de Sophia !!

 

L’équipe d’organisation

Michele, Armelle, Joy, Isabelle, Pierre-Henri, Aurélien, Jean-Paul et Pascal

 

Suivez-nous:

facebook : JoeletteOrientationDeSophia pour suivre la Joëlette sur Sophia Antipolis

facebook : OsonsLaDifference

Web: www.osonsladifference.org

Email: jos@osonsladifference.org

Géol’ette dans le Tanneron avec Patrice

Népal 2018

Ensemble Osons le Népal 2018

« Nous pouvons tous encore oser vivre nos rêves »

Avec l’association « Osons la différence », nous avions atteint, en septembre 2012, le sommet du Kilimandjaro qui culmine à 5895 mètres… Ce fut, pour un équipage en joëlette, une première mondiale.

Six années après, c’est au tour de l’Himalaya de recevoir nos joëlettes pour une nouvelle aventure solidaire. C’est au Nord de Katmandou,  dans la vallée du Langtang, près de la frontière qui sépare le Népal avec le Tibet que nous nous sommes retrouvés quatre personnes en situation de handicap (une personne malvoyante, une personne sourde et deux personnes en fauteuil) avec une bande d’Osons la Différence. Mais pas seulement, un certain nombre de personnes extérieures à notre association se sont jointes au projet. Nous soulignons aussi la présence de quatre enfants âgés de 7 à 13 ans qui ont su apporter un plus à l’ambiance déjà fort sympatique de notre équipe. Ainsi, ce projet humanitaire et d’entraide informelle entre personnes handicapées et personnes valides, dans sa réalisation, a pris la forme d’une expérience intergénérationnelle particulièrement riche sur le plan humain.

Dans un premier temps, nous avons déposé un grand nombre de paires de lunettes de vue (1400, s’il vous plait) dans un dispensaire Népalais qui manque cruellement de ce type de matériel. Nous avions aussi amené des fournitures scolaires pour faire un parrainage entre une école népalaise et l’école de St Martin Vésubie.

Par ailleurs, nous avons partagé une soirée avec l’Association « Center for Disabled Children Assistance » qui s’occupe d’enfants ayant des handicaps divers. Nous avons pu constater, compte tenu du manque de matériel paramédical, combien l’importance pour cette association était de faire en sorte que l’enfant puisse développer des stratégies personnelles et ainsi  surmonter son handicap. Ce fut pour chacun de nous une révélation de voir l’enthousiasme, la volonté de vivre et surtout la volonté développée chez ces enfants de dépasser leur difficulté spécifique.

Et puis, ce fut l’organisation d’un Trek proprement dit, menée de mains de maitres par ARGOS VOYAGE. C’est la vallée du  Langtang qui fut choisie. Tout a commencé par 170 km en 4×4 sur des routes cabossées avec des passages plus qu’inquiétants, au bord de précipices vertigineux, avec de la poussière qui se dégageait du sol de la terre aride. J’en tousse encore….  Notre intention fut de découvrir la Culture Tamang dans une zone désertée par le tourisme après le terrible tremblement de terre dont l’épicentre se trouvait justement dans cette vallée. Ce séisme du mois d’avril 2015, a laissé des traces bien visibles et a transformé bien des paysages !

Les 4 personnes en situation de handicap (Ghania, Dominique, Laurence, Béatrice)

Quinze jours de partages joyeux avec une équipe de choc de l’agence Argos voyages.  Un trek au Népal, c’est une épreuve sportive et d’endurance. Les efforts à fournir pour y parvenir sont constants et nécessitent d’être soutenus. Aussi, les dénivelés et la durée des étapes nous ont contraints à faire appel au soutien de porteurs. La présence d’un guide et de son assistant était aussi indispensable. Un  cuisinier et ses aides de cuisine, qui partaient en premiers au petit matin pour préparer les repas dans le lodge suivant, finissaient de composer notre joyeuse bande de montagnards himalayens. En tout, ce sont 30 personnes qui ont été embauchées pour porter une partie de nos effets personnels, mais aussi pour emmener toute la logistique et le matériel indispensable aux personnes en situation de handicap.

Et puis ce qu’il faut que l’on vous dise : le manque d’accessibilité, les chemins chaotiques rencontrés, nous a fait connaitre l’ascenseur népalais. Je m’explique : nos joëlettes parfois, et notamment lors des passages en escaliers, ont été littéralement portées à bouts de bras par de jeunes népalais. Nous touchions le Nirvana, nous étions en lévitation, montagne d’un côté et vide vers la vallée de l’autre, une randonnée aérienne en somme…. Pareil dans certains hébergements, pour se rendre dans nos chambrées, une envolée en sustentation pour une montée par des escaliers escarpés étaient monnaie courante.

J’ai été très impressionnée par l’endurance, la gentillesse et la disponibilité  de nos amis népalais sans oublier, bien évidemment, l’aide de nos accompagnateurs français !

L’équipe népalaise et française devant les plus hauts sommets

Dans  les lodges les sanitaires plus que précaires, avec des douches glacées…. …. Heu non, non, justes vivifiantes, nous a rappelé le bonheur de notre confort de la modernité française.

Au final pendant ce trek, nous avons parcouru 100km, avec un dénivelé positif et négatif de 4800 mètres sur des terrains de difficultés variables (faut bien varier les plaisirs), avec des traversées de ponts suspendus,  des escaliers de pierres, etc… mais aussi de la rigolade et de la joie partagée… Nous avons grimpé un col pour atteindre l’altitude de 3769m !  La météo était au beau fixe… Quel bonheur !

Nous avons pu contempler les sommets du LANGTANG un et LANGTANG deux dont le plus haut culmine à 7227m d’altitude. Au loin, la chaine himalayenne se dessinait pour former la frontière du Tibet.

Après un tel voyage, il est difficile de rentrer en France et je crois qu’une partie de nos cœurs est restée là-bas ! La  devise Népalaise est bien méritée :         « Au Népal, on arrive en touristes et on repart en amis ! »

Un grand MERCI à nos sponsors qui ont permis d’alléger notre participation financière :

  • Le Conseil Départemental,
  • La Fondation Cannes,
  • Les villes : Nice, Valbonne Sophia-Antipolis, Saint Martin Vésubie, Mouans-Sartoux,
  • Les associations : Hervé Gourdel, Valentin Haüy, Goya, Sourd Métrage, Moz’Art,
  • L’agence Argos Voyage,
  • Parfumerie Molinard,
  • Les bénévoles qui se sont investis pour trouver des fonds en amont du voyage.

Olivier Marchal, réalisateur de films et de documentaires, participait au voyage avec tous ses outils de cinéaste. Il a ramené avec lui nombre de rushes qui font l’objet actuellement d’un précieux traitement.  Un documentaire devrait sortir en début d’année 2019. Nous l’attendons, vous l’imaginez bien, avec une vive impatience. Il présentera sous une forme très particulière notre épopée qui fut un séjour atypique, de partage, d’échange culturel, où la richesse de l’esprit humain a su s’exprimer au fil du quotidien.

Séjour difficile (sur les plans : organisationnel et ampleur de la randonnée) mais tellement réussie, Osons le Népal a été une expérience humaine riche, chaleureuse qui laissera chez chacun des souvenirs impérissables.

  • Octobre 2018 : Mme Dominique VERAN et Mr Jean-Paul MEULIEN

 

Lien site de Aline: https://viguierlegriel.wixsite.com/osonslenepal
Album photos: https://photos.app.goo.gl/7d4vdSuAeMmxV3i69

 

Une Belle Virée au Vieriou

 

Toutes les photos: https://photos.app.goo.gl/zD4SpdZiMQTAVtFJ7

Il était donc prévu de nous rendre sur les hauteurs de Coursegoules, jusqu’au sommet du Vieriou en ce magnifique dimanche d’automne. Le temps pour tout le monde de trouver le bon parking, malgré les indications fort précises qui avaient été communiquées (avec dessins, plan, coordonnées GPS et photos du parking) et nous voici tous ensemble, le petit groupe d’environ 20 personnes avec le retour de Sylvie en passagère joëlette.

Dès les premiers mètres on comprends que la journée va être longue. C’est par une enfilade de marches d’escalier que nous attaquons la montée. L’équipage progresse par à-coups, avec 3 pilotes à la corde.

Au fur et à mesure que nous avalons le sentier, le plateau de Saint Barnabé se découvre, le village de Coursegoules en contre-bas. Nous rencontrons, Jean-Claude, le sympathique cavalier venu de Gréolières. C’est l’occasion de faire une petite pause près de la source, histoire de bavarder un petit peu avec notre nouvel ami.

Mais ce n’est pas tout, il faut reprendre la marche si nous voulons atteindre le sommet du Vieriou pour le piquenique.

Le sentier atteins enfin la crête, la croix du sommet est en vue. Quelques dizaines de minutes plus tard tout le monde est regroupé, vue sur les sommets du Mercantour d’un côté (je te dis que c’est l’Argentera, et celui-ci le Mounier, …), et sur la mer de l’autre. Une belle pause déjeuner bien méritée, on fait tourner les morceaux de quiches, les œufs durs, les parts de cakes avec des choses bizarres dedans, et même un vin chaud amené par notre chère Christelle. Ah, on resterait bien là, allongé dans l’herbe toute l’après-midi. Mais la dure réalité nous rattrape, il est temps de lever le camp.

Les crêtes c’est, comment vous dire, beau, oui, mais pas que. La zone karstique n’est pas le terrain de prédilection de la joëlette. Les lapiaz s’enchainent, obligeant au portage plus qu’au roulage. Si en plus, c’est en montée, ça devient un poil fatiguant.

Apres quelques heures d’effort à regarder où on mets les pieds et la roue plus qu’à admirer les dolines et le Cheiron tout proche, nous parvenons au bout des crêtes et redescendons le sentier muletier qui mène au village. Petit arrêt à la chapelle Saint-Michel.

Puis le petit groupe termine à la fontaine, et certains même au bistrot de Coursegoules ou d’ailleurs…

 

 

 

Rando au Kaiserstuhl

14 octobre 2018

Superbe randonnée au Kaiserstuhl en Allemagne entre les Vosges et la Forêt Noire.

Sur les joëlette Maëva et Francis ont bien apprécié les belles couleurs de l’automne avec des températures encore estivales.

Merci à Jean-Marie de nous avoir concocté ce beau parcours.

Toutes les photos

 

Trail de Tourrettes 2018

Merci Pierre Henri pour l’article:

Osons La Différence a osé inscrire un équipage, nous avons réussi l’exploit : partir en mode ‘course’ – soutenu dès le départ par le sourire de Marc et un peu plus loin par les encouragements de Roger – et arriver tous ensemble toujours en mode ‘course’. Tenant la joëlette presque tout le temps, nous avons résisté tout le long à passer en mode ‘rando’  et sommes très  fier d’avoir défendu le souffle court les couleurs d’Osons La Différence.

A huit, ça aurait été trop facile.  😉

 

Sous le haut commandement de Rachel et son caractère joyeuse de Wineuse, Nath & Aude & Maria n’ont pas hésité à s’encorder sous la bienveillance de coach PH, lors de la montée des ‘hop’ et sentes aux ornières impressionnantes. Tandis que les grandes jambes de Gérald et Pierre ont fait aller plus vite sur la traversante, puis dans la descente de ‘slalom folie’ entre les arbres, nous avons oser tenir le coup tout le long et nous pouvons être fiers de notre réussite collective. Le moral de chacun a été mis à rude épreuve, surtout lors du dénivelé final dans le village, mais l’équipage a pris le dessus communiquant son énergie – magnifique collectif tout en relais !

 

Quelle belle et superbe journée tous ensemble qui restera gravée dans nos mémoires, pleins de souvenirs pour longtemps.

Une ‘Super aventure’ partagée avec Rachel et offerte à chacun d’entre nous,  aussi intense  que les montagnes russes de la fête foraine, mais dans un magnifique cadre verdoyant.

Ce belle équipage est prête pour les Vosges – c’est chose dite -)

 

Et un grand merci à l’équipe de Trail-pour-Tous pour leur superbe organisation et soutien tout le long du parcours.

 

En attente d’un prochain trail !

 

La vidéo de cette 2ième édition est disponible

https://www.facebook.com/trailpourtous/videos/728267690876830/

Cime du Cheiron – Rando Joëlette Contée

En ce dimanche matin, rendez-vous sur le parking de Gréolières les Neiges, des joëlettes sont déjà en cours de montage. Certains réclament un café avant l’ascension et nous profitons donc du café et des viennoiseries offertes par le Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur.

Après un passage aux commodités, tout le monde se prépare : crème solaire, passage du short au jogging ou l’inverse, installation des passagers joëlettes : Serge, Corinne G, pendant que Camille et Corinne C empoignent leurs bâtons. Le groupe de 60 est turbulent et Leila veut nous réunir autour d’elle afin de nous faire part du programme et des règles à respecter (si l’on peut…). Le gong indiquera qu’il faut faire silence et Il y aura donc 8 stations avec lecture d’extraits de « L’Ascension du Mont Ventoux » de François Pétrarque. Et de l’interprétation personnelle de Leila Paris artiste, actrice de la compagnie la Main Verte.

Nous nous mettons en route sur le chemin qui monte déjà, emprunté par les raquettes l’hiver. Après 2 minutes, pause, certains sont rassurés, ça sera facile si on s’arrête tout le temps ! Première station, Leila vêtue d’une robe nous lit ce que, à l’époque de l’écriture du livre signifie aller en montagne pour l’exploit, le plaisir. Elle nous dit qu’elle cherche des compagnons pour cette ascension, qu’elle a cherché mais celui-ci était trop mou, l’autre trop nerveux, après cette tirade du livre nous répondons en cœur que oui ! Nous l’accompagnerons. Nous sommes prêts !

L’ascension continue, plus longue, la caravane formée par le groupe s’étire, les joëlettes bien sûr sont plus rapides, certains discutent, d’autres souffrent dans la montée et relativisent quand ils voient les handis marchant super volontaires ! Christelle qui a fait la reconnaissance avec Pascal et Leila nous annonce 3 montées et 3 plats…. On échange quelques mots avec notre compagnon de route qui change selon la topographie du lieu, moment physique, profond, à cœur ouvert par le partage, très riche.

Les arrêts sont les biens venus pour regrouper tout le monde, faire une pause et encourager les derniers. A chaque pause la lecture se fait plus profonde, la métaphore entre le chemin de la randonnée et le chemin de vie est poétique, chercher plus grand que soi à l’extérieur alors qu’il se trouve à l’intérieur, Leila nous fait participer : que veux-tu faire ? Quel est ton rêve ? Les réponses seront être généticien, finir la rando, me connaitre, …

Certains nous quittent pour une autre mission. Le piquenique est partagé au sommet du Cheiron autour de la table d’orientation, peu de visibilité avec le brouillard qui nous envoie un peu de fraicheur bien agréable après ces 350m de dénivelé quand même !!!!

Le reste n’est QUE de la descente, chacun pour soi, on n’attend plus personne (même pas Patrick https://www.youtube.com/watch?v=iiNIKedJAkE)!!! Les petites pierres qui roulent, nous on dérape, il est temps que ça se termine après 5h de marche.

Leila attend les retardataires, Pascal, David et Gaëlle volent au secours de Camille qui finira en joëlette après avoir tout fait à pied !!!Nous, Nous écoutons la fin du conte/lecture, applaudissements pour Leila, nous sommes plusieurs à réclamer le magnifique texte. Nous nous procurerons donc le livre et Leila nous promet qu’on refera cela bientôt avec Osons La Différence.

Toutes les photos: https://photos.app.goo.gl/a3WWUz65s7uSVUrPA

Le fameux livre: L’Ascension du mont Ventoux

Faites de la Plongée

Dimanche 16 septembre :

Osons la Différence était présent à la « Faites de la plongée » à la Gravière du Fort de Holtzheim.

Nous avions apporté deux joëlettes en plus des deux hippocampes de la section Handisub, afin que des personnes en situations de handicap puissent suivre les présentations du site et de l’origine des gravières. Le site, inscrit dans une démarche de développement durable, permet la cohabitation entre plongeurs et espèces protégées grâce à une grande sensibilisation des plongeurs.

Gravière du Fort

Load more