Fév 12

Rando 06: Pic du Cap Roux

« Même pour ceux qui ont vu la Suisse et la Savoie, c’est une belle chose que la montagne couverte par les sombres verdures de l’Estérel. Les Alpes meurent ici dignement. » – Victor Hugo.

Ce dimanche dans l’Esterel s’annonçait nuageux, sec et venté. Effectivement, un fort vent d’Est balaya le massif toute la journée, même si le soleil fit quelques apparitions pour nous réchauffer. La liste affichait vingt randonneurs inscrits et c’est finalement un groupe d’une trentaine qui prit le départ du parking de l’Observatoire aux alentours de 10h. Des fidèles de Osons La Différence et quelques nouveaux/nouvelles que nous espérons revoir très bientôt pour partager nos randos.

Départ et ascension aisée par la route fermée à la circulation, en laissant à gauche le rocher de St Barthélemy. On se met en jambe, en utilisant quand même les cordes pour s’économiser avant les choses sérieuses. Le petit groupe marche régulièrement et nous attaquons très vite le sentier qui monte vers le Col du St Pilon. Ça rigole moins autour de la joëlette. Il faut dire que le terrain est étroit, rugueux, truffé de rochers et de pierriers peu roulants… Cela demande un peu de concentration! Après le col, une petite descente pour attaquer une autre montée jusqu’au Col du Cap Roux, puis c’est le Pic du même nom. Tout cela est expédié en quatrième vitesse puisque il n’est même pas midi quand nous arrivons au point culminant de notre journée. Le vent souffle toujours fort sur la crête exposée. Nous décidons de faire la pause pique-nique un peu en contrebas, légèrement à l’abri des rafales. Jean-Christophe nous fait la surprise de sortir une excellente bouteille de champagne que nous partageons avec plaisir.

Le repas est vite avalé, il n’y a pas d’amateurs pour une sieste dans ces bourrasques. Vient ensuite la descente, comment dire?… technique ! On voit même certains pilotes trébucher et venir s’écraser sur les rochers (Serait-ce le champagne du déjeuner qui fait son petit effet ?).

On se relaye à la barre, un doigt sur le frein, les cordes retenant l’équipage qui dévale la pente en direction du Col de l’Évêque. Un peu avant le col, notre chemin part à droite, enfin, pas pour tout le monde ! En effet, Slim qui a devancé le groupe décide que c’est mieux de prendre tout droit sans que personne ne s’en rende compte. Heureusement, il arrive à nous joindre par téléphone quelques dizaines de minutes après pour nous annoncer qu’il nous a perdus, ou l’inverse. Maxime et son fils se portent gentiment volontaires pour rebrousser chemin et récupérer la brebis égarée. Le reste de la troupe négocie quelques passages assez délicats, étroits, avec peu de place sur les cotés pour des parades, du vide sur la gauche, portage au-dessus des rochers pour couronner le tout. Bref, on a chaud, et tout le monde est content quand les obstacles sont enfin passés sans encombre.

Puis c’est une descente plus tranquille, à travers le maquis et les mimosas en fleurs. Nous rejoignons dans la bonne humeur le parking de départ.

Une journée sportive, conviviale, riche en partages qui laissera des beaux souvenirs et qui donne envie de demander : C’est quand la prochaine ?

Et bien pas plus tard que dans 3 semaines, du côté de Pégomas dans les eucalyptus et les mimosas :

http://www.osonsladifference.org/event/rando-06-mimosas-et-eucalyptus-autour-de-pegomas/

Toutes les photos: https://goo.gl/photos/zKtvwwFauJQyEzy37

L’itinéraire: http://www.openrunner.com/index.php?id=6958063

(1 commentaire)

    • Nadine on 13 avril 2017 at 9 h 21 min
    • Répondre

    Génial !!!! Bravo à tous !!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.