Cime du Cheiron – Rando Joëlette Contée

En ce dimanche matin, rendez-vous sur le parking de Gréolières les Neiges, des joëlettes sont déjà en cours de montage. Certains réclament un café avant l’ascension et nous profitons donc du café et des viennoiseries offertes par le Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur.

Après un passage aux commodités, tout le monde se prépare : crème solaire, passage du short au jogging ou l’inverse, installation des passagers joëlettes : Serge, Corinne G, pendant que Camille et Corinne C empoignent leurs bâtons. Le groupe de 60 est turbulent et Leila veut nous réunir autour d’elle afin de nous faire part du programme et des règles à respecter (si l’on peut…). Le gong indiquera qu’il faut faire silence et Il y aura donc 8 stations avec lecture d’extraits de « L’Ascension du Mont Ventoux » de François Pétrarque. Et de l’interprétation personnelle de Leila Paris artiste, actrice de la compagnie la Main Verte.

Nous nous mettons en route sur le chemin qui monte déjà, emprunté par les raquettes l’hiver. Après 2 minutes, pause, certains sont rassurés, ça sera facile si on s’arrête tout le temps ! Première station, Leila vêtue d’une robe nous lit ce que, à l’époque de l’écriture du livre signifie aller en montagne pour l’exploit, le plaisir. Elle nous dit qu’elle cherche des compagnons pour cette ascension, qu’elle a cherché mais celui-ci était trop mou, l’autre trop nerveux, après cette tirade du livre nous répondons en cœur que oui ! Nous l’accompagnerons. Nous sommes prêts !

L’ascension continue, plus longue, la caravane formée par le groupe s’étire, les joëlettes bien sûr sont plus rapides, certains discutent, d’autres souffrent dans la montée et relativisent quand ils voient les handis marchant super volontaires ! Christelle qui a fait la reconnaissance avec Pascal et Leila nous annonce 3 montées et 3 plats…. On échange quelques mots avec notre compagnon de route qui change selon la topographie du lieu, moment physique, profond, à cœur ouvert par le partage, très riche.

Les arrêts sont les biens venus pour regrouper tout le monde, faire une pause et encourager les derniers. A chaque pause la lecture se fait plus profonde, la métaphore entre le chemin de la randonnée et le chemin de vie est poétique, chercher plus grand que soi à l’extérieur alors qu’il se trouve à l’intérieur, Leila nous fait participer : que veux-tu faire ? Quel est ton rêve ? Les réponses seront être généticien, finir la rando, me connaitre, …

Certains nous quittent pour une autre mission. Le piquenique est partagé au sommet du Cheiron autour de la table d’orientation, peu de visibilité avec le brouillard qui nous envoie un peu de fraicheur bien agréable après ces 350m de dénivelé quand même !!!!

Le reste n’est QUE de la descente, chacun pour soi, on n’attend plus personne (même pas Patrick https://www.youtube.com/watch?v=iiNIKedJAkE)!!! Les petites pierres qui roulent, nous on dérape, il est temps que ça se termine après 5h de marche.

Leila attend les retardataires, Pascal, David et Gaëlle volent au secours de Camille qui finira en joëlette après avoir tout fait à pied !!!Nous, Nous écoutons la fin du conte/lecture, applaudissements pour Leila, nous sommes plusieurs à réclamer le magnifique texte. Nous nous procurerons donc le livre et Leila nous promet qu’on refera cela bientôt avec Osons La Différence.

Toutes les photos: https://photos.app.goo.gl/a3WWUz65s7uSVUrPA

Le fameux livre: L’Ascension du mont Ventoux

(1 commentaire)

    • Guillaume on 8 octobre 2018 at 9 h 24 min
    • Répondre

    ma gni fique voilà une belle randonnée merci de nous l’avoir fait partager !!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.