Galette des rois en Alsace

Le dimanche 15 janvier 2023, des membres de l’antenne Alsace se sont retrouvés autour de galettes des rois et de crémant d’Alsace pour discuter des projets de l’association.

Prom Classic

Le WE a commencé par une incertitude, par rapport à la météo peu optimiste.

Bénédicte/Bernadette, qui était sur place à Nice, et qui est passée nous encourager, disait qu’à 7h du matin, il pleuvait encore très fort.

Nous étions quand même 17 motivés à se lancer dans la bataille en 3 équipages (via notre vestiaire/parking, mis à disposition par Maria, merci à elle), osant affronter la météo.

Carine de Grasse est venue pour nous aider à la mise en place et au montage des joëlettes.

 1 : David, avec son fauteuil adapté, et son porte fanion Osons La Différence, a fait un temps canon (47mn, 10mn de mieux que l’an dernier).

 2 : Joëlette Anthony, avec les jeunes recrues (Clara, Magali et leurs acolytes que l’on espère revoir lors des prochaines randos ou courses). Très beau chrono d’à peine plus d’une heure. Super pour des presque néophytes !

 3 : Joëlette Marc, avec les anciens. Avec de la solidarité dans l’équipe, et le soutien actif d’inconnus qui faisaient la course en indiv, et qui ont fait quelques km avec notre joëlette (en espérant courir de nouveau avec le soutien de Benoit et Jessica). Temps très encourageant de 1h13mn. A souligner la participation quasi permanente des filles de l‘équipe (Framboise, Maria, Nath et Pauline sans oublier la première participation de Marie et Morgane). Les garçons ont fait ce qu’ils ont pu (Gerard, Roger & PHenri). Vous étiez au top aussi les hommes ! 😊

Après la course, bien trempés par la pluie en fin de course, nous nous sommes tous retrouvés à notre « vestiaire/parking » pour une galette (Merci OLD) / Vin chaud toujours aussi excellent de notre fournisseur préféré (Merci Aude).

Une super matinée, qui donnent envie d’en vivre d’autres.

Un moment de partage et de belles rencontres !!

Au plaisir de savourer d’autres moments comme celui – ci !!!

Merci aux G.O. (PH & Maria), et aux supportrices (Aude, Bernadette et Carine).

Un grand bravo à tous. Toute l’équipe a été superbe comme d’habitude !!!! 😊

Bonne reprise à tous et à bientôt

Prenez soin de vous

@Roger, @Nathalie, @Maria, @Clara, @PHenri

La course des Pères Noëls

Photos ici

Témoignage de Salima

Bonjour et merci « osons la différence  » de m’avoir proposé d’être à vos côtés pour participer à cette incroyable course dans les rues de Grasse où aucun obstacle ne pouvait arrêter une envolée de reines et rois de Noël. Une première pour moi de vivre une telle expérience avec un équipage de Joelettes. J’en ai rêvé mais je n’aurai jamais osé tellement je vous trouve incroyables et puissants! Quelle énergie en chacun d’entre vous ! Quelle volonté ! Ensemble, nous avons franchi des passages étroits, gravi et descendu les nombreuses marches, freiné dans les pentes vertigineuses ! Et chacun d’entre nous a pu lire le bonheur dans les yeux de nos intrépides passagers. Les rires de notre belle Camille et le sérieux de Fred, tous deux si fiers sur leurs magnifiques traîneaux : la plus belle des récompenses pour « Osons la différence « ! De la couleur, de la lumière et tant d’amour partout avec les encouragements des bénévoles, de la foule. Tout était parfait et je me suis retrouvée dans cette façon de courir en étant un pour tous et tous pour un et plus. J’ai pu prendre quelques photos pour mémoriser cet événement des Chaussettes jaunes « les Pères Noël en Chaussettes  » et partager mon bonheur d’être avec vous sur les réseaux sociaux. 🙏❤❤❤. Je ne cours pas pour un chrono mais pour vivre car c’est ma thérapie au burn out. À très bientôt sur la « prom’classic  » J’ai défié David sur son fauteuil et ce sera lui qui devra me mener jusqu’à l’arrivée 🤣😂🤩🤩🤩

Salima 💫💫💫

Bredele 2022

L’équipe pâtissière d’Osons La Différence était présente ce samedi 2 novembre entre 9h et 18h, à la salle des fêtes de Balbronn, dans la beauté de la pleine action, généreuse et concertée pour la belle et bonne cause.
L’énergie déployée pour confectionner une belle quantité  de sachets de bredele signale l’ abondance qui vient de cœurs débordants.

Ils régaleront, non seulement, bien des gourmands, mais leur bénéfice viendra rejoindre celui d’autres actions et contribueront à réaliser l’an prochain quelques uns de nos beaux projets .

Nous remercions vivement tous les commerçants qui nous ont offert les ingrédients nécessaires :

  • Super U truchtersheim
  • Moulin du Kronthal
  • Moulin Burggraf-Becker
  • E. Leclerc Wasselonne
  • Auchan Mutzig
  • La ferme Bio Wendling de Lupstein

ainsi que nos bénévoles.

Les sachets d’environ 180 g sont vendu 5€. Si vous souhaitez passer commande, envoyez-nous un message. Vous pourrez ensuite régler directement depuis notre boutique HelloAsso.

Payer en ligne

Sortie avec la mission locale de Saverne

17/11/2022

Sollicités par la mission locale pour participer à un événement en partenariat, invités dans le cadre de la 26ème SEEPH (semaine européenne de l’emploi pour personnes en situation de handicap ) et rejoints par de jeunes motivés, nous avons progressé aux côtés de la courageuse Maeva passagère de notre Joëlette.
Cette première sortie ouvre déjà la porte à d’autres actions / projets

Joëlle sur son fauteuil et Maeva sur la joëlette

Remerciés par le directeur Jean Robert Wilt pour notre engagement, et notre bienveillance, notre petit grain de folie bienvenue et décontractant devant l’inconnu qui les attendait, à notre tour de remercier chacun pour leur élan et leur confiance, leur encouragement lors de cette simple mais ô combien riche et chaleureuse balade le long du canal de la Marne au Rhin, sur piste cyclable, qui s’apprêtait fort bien vues les prévisions météorologiques.
Si le ciel gris noir assombrissant et menaçant a fini par déverser de multiples averses, nul découragement ressenti, bien au contraire : idées et projets ainsi arrosés, ont pu germer et semblent prêts à éclore…
Ensemble l’impossible devient possible !

Maeva

Projection / Débat à la bibliothèque de Griesheim

Merci à l’équipe organisatrice de la soirée projection /débat autour du film Handicap en terres népalaises d’Olivier Marchal dans le Kochersberg à la bibliothèque de Griesheim /Gingsheim
Et bravo à ceux qui osent continuer de prochaines aventures avec nous et qu’Ensemble nous fassions évoluer nos regards sur le handicap d’autrui en changeant déjà notre regard sur les nôtres.

            Osons La Différence 

Joëlette Orientation de Sophia – 6ième
édition

Albums photos du photographe ©Ludovic Forget : https://photos.app.goo.gl/DcX1VBDakJxLap9N7 

Albums photos des participants : https://photos.app.goo.gl/sTtt6fU197aRwnqo7

C’est sous un soleil radieux que s’est déroulée la Joëlette Orientation de Sophia – 6ième
édition (JOS), organisée pour les entreprises de Sophia Antipolis dans le cadre de la
semaine pour l’emploi des personnes en situation de handicap.


Quelle belle édition que cette JOS 2022 – 6ième édition (Joëlette Orientation Sophia), après
deux années de pandémie !


Le mercredi précédent Pierre Henri et Frederic étions les invités de la matinale de CLIN
D’ŒIL FM, animé par le génial Cédric, qui était bien au courant de notre actualité :


https://soundcloud.com/user-745337340/matinale-avec-l-asso-osons-la-difference

L’association Osons La Différence par l’intermédiaire de Pierre-Henri, a su rassembler 9
entreprises (Orange, SAP Labs, CSTB, HPE, Ergo Office, Société Générale, ARM, FIP
l’Objet PUB, Ineo Défense), 18 bénévoles d’OLDifférence et 8 équipiers passager
(JChristophe, Frédérique, Camille, Frederic, André, mais aussi Yvette et Anton) autour d’un
parcours d’orientation dans les bois des Bouillides sur la commune de Valbonne Sophia-
Antipolis. Chaque équipage se composait de salariés d’une même entreprise qui étaient
ravis de renouer avec l’inclusion et la solidarité au travers la JOS.


Événement destiné à sensibiliser les entreprises et écoles du bassin de Sophia sur la place
du handicap sur la technopole. Un parcours d’orientation en joëlette, c’est un travail d’équipe
où chaque membre de l’équipe joue son rôle. C’est la rencontre des marcheurs avec les
personnes à mobilité réduite. Pour les joggers, c’est l’occasion de toucher du doigt les
contraintes de l’accessibilité, tandis que les autres partent à la rencontre des grands
espaces et retrouve la sensation de liberté que procure la joëlette.


Pour la JOS, les balises sont placées de façon qu’elles puissent être validées par le
passager de la joëlette, l’équipage doit se présenter devant la balise judicieusement pour
poinçonner et les premières balises requièrent des ajustements qui sont le quotidien des
personnes à mobilité réduite.En trois quarts d’heure maximum, notre équipage muni d’une joëlette devait retrouver 18
balises et poinçonner la carte remise au départ par Aurélien.

Au début, la densité d’équipes sur les premières balises était notable, puis peu à peu, le parc fût parcouru en tous sens par
les valeureux équipages.


La réalité était toute autre, au diable le chrono, car l’enjeu de cet événement n’est pas
d’arriver le plus vite sur la ligne.

L’objectif de la JOS, c’est de prendre du plaisir dans une activité inclusive et cet objectif a été pleinement atteint par tous les équipages, en témoignent les sourires sur la ligne, ainsi que la paella qui commençait à répandre son doux
parfum.


Un grand bravo à l’association Osons La Différence et ces bénévoles pour l’organisation,
merci aussi aux associations partenaires pour le prêt de joëlettes (Chemin des Sens, le Club
Alpin Français et HandiCap Evasion 04).

Et n’oublions pas de faire une ovation à Timothée
de Socc’Appetit qui nous a régalé d’une merveilleuse paëlla à l’arrivée.

La présence d’un coordinateur d’accueil de chez OSONS a été une bonne chose, ainsi que
de se retrouver en équipage à la même table pour le repas, occasion de faire plus ample
connaissance.


Et ce soleil radieux rendait les gens encore plus heureux.

Vive la JOS !
Vive Osons !


©Frederic Cotton, ©Michèle Viale, ©Pierre-Henri Paquis, bénévoles à la JOS

Assemblée Générale 2022

L’Assemblée Générale 2022 de Osons La Difference s’est tenue le samedi 5 novembre à Mouans Sartoux.

L’Assemblée générale a élu les 12 candidats qui se présentaient :

Pascal AMAND
Margaux MORENO
Jean-Paul MEULIEN
Fred COTTON
François Xavier HIBON
Pierre-Henri PAQUIS
Hervé TEYSSIER
Samuel MOYON
Marc GALLIGANI
Nathalie SEVIN COUTANT
Joëlle KRAEMER
Valerie JAEGER

Vous pouvez prendre connaissance du procès-verbal.

Le nouveau CA s’est réuni le lundi 7 novembre et a nommé les membres du bureau :

Pascal AMAND, en tant que Président et Secrétaire
Marc GALLIGANI, en tant que Vice-président
Joelle KRAEMER, en tant que Vice-présidente
Jean-Paul MEULIEN, en tant que Trésorier
Samuel MOYON, en tant que Trésorier adjoint
Hervé TEYSSIER, en tant que Secrétaire adjoint

Ascension du Pic de Courmettes

Cette belle bosse commence par une piste assez roulante pendant 1 km jusqu’à un sous-bois bien agréable qui abrite une forêt de chênes verts pluricentenaires.

Pour avoir accès aux autres photos voici le lien :

https://photos.app.goo.gl/44TsAvKwCrt6AJVY9

Les virages sont raides mais le sol ni trop sec ni trop humide nous permet de les passer avec assez de facilité d’autant plus que je ne suis pas dans la joëlette à la montée. En revanche, à part les 100 m du début de la descente où je marche, je vais pouvoir profiter de la vue en étant assise comme une reine et en bénéficiant de porteurs au top.

Nous sortons du sous-bois pour rejoindre le sentier qui conduit au sommet avec des grandes marches de pierre calcaire. Yvette et Gérard maintiennent bien les deux bambous aux extrémités. Au milieu, j’essaie de contracter mes muscles quadriceps. Ce système de brancard me permet d’être bien encadré tout en avançant…sorte de barres parallèles (comme en rééducation) 4*4. Les porteurs de joëlettes doivent être costaud ! Je les soulage en descendant et en faisant l’ascension en marchant jusqu’au sommet du Pic qui offre un large plateau sommital.
Merci d’avoir suivi ce petit rythme, mon rythme que je m’efforce d’entretenir grâce à la rééducation, à toutes les activités sportives, aux marches avec mes proches et aux belles et grandes marches avec Osons la différence.

De petites touffes de thyms parsèment le passage et remplissent nos narines d’une fragrance irremplaçable. Jean-Paul nous fait découvrir un chêne vert millénaire magnifique après avoir offert le pique-nique gastronomique au 18 ascensionnistes du pic des Courmettes. La gorgée du petit vin d’orange amené par Pascal passe plutôt bien face à ce panorama à couper le souffle.

Quel bonheur de sentir le thym, les rayons du soleil, l’air doucement frais sur le visage.
Une petite tentative de sieste avec Bernadette semble avoir échoué. Nous remettrons ce repos à plus tard dans la voiture confortable de Gérard, notre chauffeur fidèle toujours à l’heure.

Merci encore à tous d’avoir rendue possible cette heureuse ascension.
Camille AUDIBERT

Week-end Osons La Différence à Gordes

Photos : Senanque – Google Photos

Nous étions en octobre 1722, le beau weekend du 21 au 23 s’offrait à nous autres, la peste ne
battait plus son plein en Provence. Il fallait néanmoins que l’on soit prudents.

Nous nous rassemblions parmi une forêt de chênes blancs, à Saint Saturnin les Apt, pour y
manger pizzas et mets locaux. Autour du foyer, se trouvaient des niçois, Tristan, Micheline,
Maria et Jaufré, constructeur génial en pierres sèches, mais aussi Gérard, un joyeux drille de
Vaulx, Sandra, Jean Pierre, Pascal et Lou Gabriel venus de Cannes, Cédric qui venait de
Valbonne, Margaux et Frédéric, de Castelnuovo Grassenc et enfin Jean Paul et Pascal, des
pays de Siagne.

Nous étions réunis ici pour rendre visite à sœur Éva, à l’abbaye de Sénanque, prendre un peu
de frais aux mines de Bruoux, parcourir Gordes et comprendre ce qu’était ce fameux mur de la
peste qui nous avait quelque peu protégés de ce fléau.


Éva nous attendait aux portes de l’abbaye de Sénanque avec son joli accent de Cavaillon. La
visite du lieu fût un ravissement, le cloître, les plafonds du pupitre, l’ancien dortoir, …Jean Paul
y apprécia surtout le premier virage à droite dans la première ascension. Les six moines
résidents donnaient à ce lieu un côté cistercien.


Cette visite nous donna une certaine confiance et force en l’homme pour avoir su construire une
telle merveille. C’est avec tout cela en poche que nous continuâmes la visite de la région.

A Gargas, on nous fit arpenter les mines d’ocres de Bruoux, entièrement creusées à la
pioche, après l’avoir utilisée pour les peintures rupestres, l’avenir de ce sable coloré était
inattendu et très étendu, l’ocre teinterait les façades, les peintures et un matériau non encore
créé, le caoutchouc.

Le lendemain matin, nous allions découvrir le village de Gordes tout proche

Cette jolie balade nous mit en jambes, surtout moi, pour partir à la découverte du mur de la
peste. Ici, tout n’était construit que de pierres sèches, les clôtures étaient acérées de pierres
verticales, sur des murs tantôt horizontaux, tantôt en épi. Ici, à Gordes un village de bories avait
été bâti
de taille et forme différentes. Un régal pour les yeux, Gaufré admirait.

Gérard avait préparé la trace qui nous conduirait au mur, mais Pascal n’avait pas levé les yeux
assez haut et s’est retrouvé vite au sol, un chêne s’était mis sur son chemin, Maria lui appliqua
rapidement un baume efficace pour l’épaule et les pieds mais pas pour les plaies, ou l’inverse.

Marie, rencontrée la veille à l’abbaye, veillait sur nous, Marie-a sauvé Pascal.

Soudain à la croisée de sentiers, un empilement de pierres formé distinctement le fameux mur
de la peste, long de 4156 perches ordinaires (environ 27 km), il protégeait la Provence de la
peste meurtrière. Quel autre virus, pourrait un jour traversait de tels murs, nul ne le sait ?


Des guérites encore occupées par de valeureux soldats parsemaient le mur. Notre équipage ne
leur fît pas peur et nous avons même partagé un repas ensemble au pied du mur. Plus loin
Jackie et Michel nous attendaient pour nous tenir la pareille.

Ce séjour s’est merveilleusement bien passé et nous séparions ici de Gérard, Pascal, Jean
Pierre, Sandra, Lou Gabriel et de Pita. Leurs charrettes respectives devaient les ramener chez
eux.


Certains d’entre nous rapportèrent bien plus que de beaux et bons moments… surprise


Un gros merci et bisous à vous tous.

Frédéric Cotton.

Lire plus