Marie-Claire Freckmann


Le virus des randonnées en montagne m’a pris à l’âge de 20 ans en faisant mon 1er « 3000 »,Le Vieux Chaillol du côté de Gap. Depuis je n’ai pas arrêter de marcher avec l’espoir, un jour, de gravir le Kilimandjaro. Et quand Dominique m’a parlé de son projet, je me suis tout de suite lancée dans la bataille.

Je vais peut-être réaliser un rêve, mais surtout je vais pouvoir partager ce « bol d’oxygène » qu’est pour moi la nature, avec des personnes en situation de handicap et ensemble, aller plus haut.

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.