Parc de la Grande Corniche

En ce magnifique dimanche d’hiver largement baigné de soleil, cap sur le Parc Départemental de la Grande Corniche entre Eze et La Turbie.

Toutes les photos: https://photos.app.goo.gl/8xGefEMykCvDWdtz9
Reportage RCF: https://rcf.fr/actualite/osons-la-difference-au-fil-des-chemins-du-06-et-d-ailleurs

Rendez-vous 10h au fort de la Revère pour se souhaiter les vœux de bonne année, accueillir les quelques nouveaux, distribuer les bouteilles de cidres dans les sac à dos et monter les 4 joëlettes. En moins de 30mn, c’est un record, le beau groupe est prêt à démarrer. On compte aujourd’hui 42 participants au départ (et sensiblement le même nombre au retour d’après les organisateurs !). Ils sont venus de tous les coins des Alpes Maritimes, du Var, et même, pour nos amis de HCE Yvette et Serge, des Alpes de Haute Provence.

Vue sur Eze et le Cap Ferrat

C’est parti pour une première étape d’environ 1h30 de balade facile, sur la large piste qui surplombe la mer en direction des hauteurs de La Turbie. Les panoramas sont plus beaux les uns que les autres, les photographes mitraillent, le rythme est apaisé, les pauses fréquentes. Camille progresse tranquillement accrochée à son bambou avec ses deux accompagnateurs, Corinne C. marche assez rapidement aidée de ses fidèles bâtons, tandis que les joëlettes emmènent Corine G., Fred et Marc.

Une partie du groupe

C’est un festival de lumière, de couleurs (les nuances de bleu de la mer et du ciel, le vert de la garrigue, le blanc des sommets du Mercantour au loin) et de senteurs (thym, lavande, romarin, …).

Apres cette première partie, nous nous installons pour le piquenique sur les hauteurs de La Turbie, à la cime de la Forna. Les premières bouteilles de cidre sont débouchées à l’apéro. Pour le dessert, Osons La Différence offre aujourd’hui les galettes et les brioches des rois.

Il est bientôt l’heure de lever le camp pour la seconde partie de la balade. La marche qui se disait « Détendue pour les joëlettes » (pour reprendre l’annonce) s’avère plutôt tendue dans le sentier caillouteux et humide. Chacun y va de sa petite glissade, les renforts sur les côtés sont les bienvenus dans les virages étroits, les cordes à disposition sont mises en place. Il se passe bien 2h dans le sentier étroit pour remonter en direction du fort. Enfin la large piste est retrouvée, on peut se détendre et donner un dernier coup de reins pour atteindre le point de vue sous le parking. L’ambitieuse (il s’agit quand même de faire placer plus de 40 personnes) mais traditionnelle photo de groupe est finalement prise. Puis les équipages progressent en direction des véhicules. Un aperçu des sommets de la Corse en fin de journée (y’en a même qui disent qu’ils ont vu les Pyrénées!) . Il est environ 16h quand nous atteignons le parking de départ pour le rangement du matériel, les au-revoirs, les à-bientôt-pour-la-prochaine-rando et les c’est-formidable-on-reviendra !

Merci à Denis Jaubert de la radio RCF qui nous accompagnait toute la journée et a pu faire des interviews des uns et des autres pour préparer un sujet sur nos sorties mensuelles. Réécoute sur le site RCF: https://rcf.fr/actualite/osons-la-difference-au-fil-des-chemins-du-06-et-d-ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.