Atelier au Musée MATISSE en vue du séjour Toscane de Mai 2022

ET SI LES OEUVRES D’ART POUVAIENT PARLER,
L’ART DE VOIR AUTREMENT


« Dis-moi, que vois-tu ? – Laisses-moi guider tes doigts, tu vas sentir »
« J’imagine un paysage de Toscane avec ses cyprès… Florence ou Vinci en arrière-plan »
Rassemblés par Jean-Paul M, guidés par Sylvie G, observés par Magdalena K et son sourire, nous nous sommes retrouvés aux arènes de Cimiez.

huit personnes dont quatre malvoyantes pour une expérience sensorielle, sensible, tactile.
« comment goûter aux émotions artistiques suscitées par une œuvre d’art, sans les yeux ».

Alors nous nous sommes plongés dans l’aventure…
Sylvie, en professionnelle prévoyante et bienveillante, nous a invités à mettre des gants en fin latex, et pour ceux disposant de la vue, des masques sur les yeux. L’expérience est manifestement surprenante surtout pour les personnes dotées de la vue qui soudainement en sont privées !

Les malvoyants deviennent les guides des personnes dont la vue est masquée.

Je vous encourage à faire l’expérience. Elle est remarquable.

Faire confiance à des malvoyants, quelle affaire !
Plongées dans le noir, être dirigées, accompagnées ; vous imaginez ?

Expérience où la confiance envers l’autre devient, non seulement essentielle, mais vitale !

Les malvoyants deviennent les guides des personnes dont la vue est masquée.

Venez faire l’expérience. Elle est remarquable.

  • Qui voit quoi ? Qui touche quoi ? Qu’est-ce que je touche ? Qu’est-ce qui me touche ?
  • Pourquoi ça me parle ? Comment en parler ? Comment le partager avec l’AUTRE, les autres ?
  • Le cœur a-t-il des yeux ? Les yeux ont-ils des mains ? Les mains ont-elles des yeux ?
  • Quand je vois, qu’est-ce que je vois en vérité ? Est-ce que je vois la réalité ou mes propres filtres sur la réalité, mon interprétation ?
  • Comment ne pas imposer mes filtres à celui qui sent autre chose ?

Suites au prochain rendez-vous Matisse…..

François Xavier HIBON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.